LA PARODONTOLOGIE

.

Le terme “parodontologie” vient du grec : “ paro” signifie “autour” et “odonte” signifie “dent”. C'est la discipline s'occupant de l'ensemble des tissus de soutien de la dent. Il s'agit de la gencive, de l'os, du tissu qui enveloppe la racine dentaire appelé “cément”, sur lequel s'agrège le ligament dit “alvéolo-dentaire” reliant la dent à l'os. Des pathologies souvent silencieuses. Les maladies parodontales sont généralement connues du grand public par l’expression “déchaussement des dents”.


La plupart des lésions parodontales sont chroniques et imperceptibles pour le patient puisqu’elles évoluent à bas bruit. Les signes cliniques sont généralement ignorés ou considérés comme normaux.


Lorsque la maladie devient visible, elle est déjà à un stade avancé. Or, de nos jours, 50 % des adultes souffrent d'une maladie parodontale. La parodontologie représente donc une véritable nécessité thérapeutique.

Nous considérons que chaque patient doit être traité comme un individu dans sa globalité et non comme un ensemble de dents !


Il s'avère en effet que les parodontites chroniques notamment (environ 85 % à 90% des cas) sont aggravées par les maladies systémiques, le diabète, les maladies cardiovasculaires, le tabac et le stress. C'est pour ces raisons qu'un questionnaire médical complet est souvent nécessaire.


Enfin, leur prévention et le processus de guérison exigent de la part du patient un certain effort quant à son hygiène bucco-dentaire, en complément des traitements spécifiques reçus. Un brossage biquotidien est indispensable et la réalisation de détartrages réguliers est souhaitable.


Ce n'est que si une collaboration et une véritable confiance s'instaurent entre le praticien et le patient que les processus de déchaussement des dents peuvent être enrayés.

Dernière mise à jour le: 04/01/2021